Gildas Flahault PortraitGildas Flahault Portrait
© Nicolas Raynaud

Un p'tit mousse agrippé aux mains puissantes du marin, tente de récupérer un filin tombé du bastingage...

Une mouette, en rasant par là, jette un œil distrait sur la scène et remonte très haut dans le ciel bleu...La brise de l'été fait flotter le pavillon local – breton, bien entendu ! Cette huile sur toile de Gildas Flahault est assez représentative de l'homme qu'il est : solide, loyal, attaché au respect des anciens et attentif au fait de transmettre ...

Illustration Gildas FlahaultIllustration Gildas Flahault

... « Gildas ! Viens voir mon grand.. » La voix de son grand-père, architecte, a résonné dans le jardin, et le jeune garçon a couru vers lui. Une nouvelle histoire, racontée à l'aide de croquis pour illustrer ses propos, va emmener le jeune Gildas Flahault vers des contrées lointaines...Le jeune morbihannais se prend vite au jeu du dessin lui aussi, et s'aperçoit qu'il dessine de façon fluide, une ligne presque claire, animée par un sens aigu de l'observation. A 12 ans, il s'essaie à la peinture à l'huile … de cuisine ! Pas très académique, mais c'est ce qui fera, plus tard, la marque Gildas Flahault.


Ses parents lui offre un muscadet, un voilier en bois de 6m40, très marin. Le bateau idéal pour naviguer et raser les cailloux dans le Golfe du Morbihan. Et se jouer des courants refusant.


Fin 1960, le jeune Gildas traine sur les quais de Port Navalo : à l'Ouest, l'océan à perte de vue et son horizon prometteur... A l'Est, l'entrée du Golfe du Morbihan, avec ses îles, ses cailloux, ses courants, et ses codes. Les figures locales vont très vite l'inspirer et les croquis et portraits s'accumulent dans la chambre de la maison familiale.


Tous ses croquis et dessins relatent d'une « chronique sensible de cet endroit ». Les personnages aux larges épaules et aux mains trapues seront le style Flahault. La poésie de ses cadrages et des scènes dessinées feront le reste...


Mais à l'époque, Gildas est encore un jeune homme qui se cherche, il se sent différent et le dessin est son moyen pour l'affirmer. Il a trouvé son mode d'expression, et fait confiance à son intuition... Il convainc alors ses parents de l'inscrire dans une école belge, à Saint-Luc de Tournay, mais la discipline est trop rude pour l'homme libre qu'il est déjà. Renvoyé, Gildas ramène avec lui une solide formation de dessin et un sens inné pour la composition. Il dessine ses premières affiches. « Une affiche, c'est comme une histoire : du premier au dernier plan, il faut qu'il se passe quelque chose...» S'enchainent alors les premières collaborations pour des évènements nautiques locaux et d’ailleurs et les premières expositions. Succès. Gildas Flahault se fait une petite notoriété, tant dans le milieu de la voile, que dans le milieu artistique...


C'est le temps des rencontres, Eugène Riguidel, avec qui il navigue depuis longtemps, sur les eaux du Golfe, Yvon le Corre avec qui il parle Peinture, Art et Maitres...Entre autres... Les voyages l’emmènent aux quatre coins du monde. Gildas passera pas mal de temps en Mongolie, dans les Mers du Sud,  aux Iles Kerguelen, en Sibérie, en Afrique, et en Bretagne… Qu'importe où il se trouve, Gildas ramène avec lui des « instants, des moments, des petites histoires. Je ne me sens pas comme un artiste ou un affichiste... Je me considère comme un imagiste ! Je raconte des histoires en une image. Je travaille beaucoup pour arriver à ce résultat, à cette synthèse du moment... »


Marin-artiste ou Artiste-marin ? « Je suis libre ! Récemment, je me suis acheté un bateau, j'ai un projet : partir deux ans faire un tour du monde. Je veux aller voir ailleurs ce qui s'y passe, rencontrer, aller à la découverte de l'Autre... Emmener avec moi deux ou trois personnes, à certains moments, échanger, transmettre, peindre, dessiner, créer... »


En attendant son Grand Tour en Septembre, on pourra découvrir sa collaboration avec La Trinitaine pour qui il a créé les fameuses boites à biscuits, et durant la Semaine du Golfe, il exposera des lithographies sur le port de Vannes.

Depuis son enfance sur les bords du Golfe, Gildas Flahault, un crayon à la main, mène sa vie comme une œuvre d'art. Conduit par une ligne vagabonde… 

BR – Mai 2017

 

Portrait face à la mer de Gildas Flahaut Portrait face à la mer de Gildas Flahaut
© Nicolas Raynaud